Projet Couflens : De nouvelles données historiques révèlent de fortes teneurs en or et en tungstène

7 février 2019

Dans le cadre de son engagement à communiquer ouvertement et en toute transparence sur les programmes de travail du Projet Couflens, nous sommes heureux d’annoncer que nous avons obtenu l’autorisation d’accéder à une vaste base de données relative à l’exploitation historique de la mine de Salau.

Cette base de données est constituée des archives techniques de la Société Minière d’Anglade qui ont été stockées au Bureau de Recherches Géologiques et Minières (« BRGM »). Le BRGM avait notamment entrepris des travaux d’exploration dans la mine et autour de celle-ci dans les années 60 et 80.

La base de données comprend les résultats des programmes de sondage et d’échantillonnage réalisés durant l’exploitation historique. À l’époque, ces résultats ont montré la présence de fortes teneurs en tungstène et en or dans le gisement de Salau.

Afin de vérifier ces résultats historiques, nous prévoyons de mener nos propres programmes de sondage et d’échantillonnage.

En plus des données du BRGM, nous détenons également les résultats d’échantillons de roches prélevés en surface. Ces résultats ont été prélevés au cours des dernières années par des géologues et comprennent des teneurs élevées en or et en tungstène. Bien que la découverte de fortes teneurs en or dans les échantillons de roches de surface soit encourageante, elle n’est pas suffisante pour établir le potentiel économique en or du gisement. Nous devons, pour cela, effectuer un programme de sondage ainsi que des études de faisabilité pour confirmer l’existence d’un gisement d’or rentable.

Mines du Salat s’est engagée à développer une mine moderne et responsable. À ce titre, notre programme d’exploration souterraine débutera dès que toutes les évaluations des risques pour la santé et la sécurité auront été réalisées dans la mine historique de Salau. Nous espérons terminer ces travaux et réinstaller les services miniers au cours des prochains mois. Par la suite, le site minier sera sécurisé pour nos employés et nos entrepreneurs qui pourront mener les premières campagnes d’exploration de manière responsable et avec un minimum d’impact.

Bien que les nouvelles données obtenues doivent faire l’objet d’une vérification plus poussée, elles demeurent extrêmement utiles car elles permettent d’approfondir notre compréhension géologique du gisement et d’affiner la conception des premières campagnes d’exploration.

Faits saillants (issus de la base de données) :
  • L’Accès à un lot important d’archives techniques de la Société Minière d’Anglade sur le gisement de tungstène de Salau, en France, auprès du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (« BRGM ») qui avait entrepris des recherches dans la mine et ses environs.
  • Les archives comprennent des rapports sur les résultats d’analyses de l’or en 1986, provenant de rainurages et de sondages historiques à l’intérieur de la mine de Salau. Certains de ces rapports n’étaient pas connus auparavant et révèlent notamment :
    • jusqu’à 1,9 m à 16 g/t d’or dans les prélèvements par rainurage ;
    • 8,5 m à 3,4 g/t d’or, dont un intervalle de 1,9 m à 8,4 g/t d’or, découverts à partir des résultats de sondage diamanté dans l’extension du gisement.
  • Les résultats des analyses historiques confirment la présence de fortes teneurs en or dans la mine et à des profondeurs d’environ 600 m sous la surface.
  • Les résultats des analyses d’échantillons de roches prélevés au cours des dernières années ont permis d’identifier la présence de fortes teneurs en or comparables à celles obtenues dans les roches prélevées en surface et dans les résidus miniers.
  • La présence d’or est désormais confirmée en surface sur plusieurs kilomètres d’extension latérale et jusqu’à des profondeurs de 600m à l’intérieur de la mine de Salau. Cela met en évidence l’important potentiel économique du projet.
  • Les archives contiennent également des données sur plus de 1 000 sondages et rainurages et contiennent plus de 100 boîtes de cartes géologiques, de coupes, de diagraphies ainsi que résultats d’analyses pour le tungstène.
  • Les archives seront examinées et intégrées à la base de données et aux modèles 3D existants. Cela représente des économies supplémentaires en temps et en argent, tout en réduisant les risques liés aux programmes d’exploration à venir.
  • Un programme d’échantillonnage par rainurage aura lieu afin de valider les données historiques et de vérifier les extensions du gisement.
Hugo Schumann, directeur exécutif, a commenté :

 « Nous sommes très heureux d’avoir obtenu l’accès à un nombre important d’archives techniques de la Société Minière d’Anglade, qui exploitait le gisement de Salau auparavant. Nous sommes reconnaissants auprès du Bureau de Recherches Géologique et Minières (“BRGM”) de nous avoir laissé l’accès à tant de résultats d’analyses effectuées à l’époque. Ces résultats nous rendent optimistes et améliorent grandement notre compréhension géologique de la mine de Salau. De surcroit, ils renforcent notre volonté de commencer nos programmes d’exploration qui, nous l’espérons,  pourront confirmer ces résultats. 

Nous souhaitons entreprendre rapidement un programme d’échantillonnage par rainurage et de sondage dès que les évaluations des risques pour la santé et la sécurité seront terminées. En effet, l’évaluation de ces risques est primordiale, et la santé et la sécurité sont une priorité absolue si nous souhaitons devenir une mine responsable exemplaire.»

Lire l’annonce complète, publiée par Apollo Minerals :

Annonce Apollo Minerals (Anglais)

Annonce Apollo Minerals (Traduction française)