PERM DE COUFLENS : RAPPORT TRIMESTRIEL (Décembre 2018)

31 janvier 2019

En publiant son deuxième rapport trimestriel retraçant les avancées du projet Permis Exclusif de Recherches de Couflens, Mines du Salat souhaite une nouvelle fois mettre à disposition de la population ariégeoise les informations pouvant concerner toutes les parties prenantes.

Le projet de Couflens, qui s’étend sur 42km de Pyrénées ariégeoises, comprend l’ancienne mine de tungstène de Salau qui était l’une des plus importantes mines de tungstène au monde durant ses opérations. Le tungstène est un matériau rare indispensable à l’industrie française et aux fleurons que nous possédons, notamment dans les domaines énergétiques, aéronautiques et informatiques.

Le projet est actuellement en phase d’exploration afin d’évaluer le potentiel de réouverture de la mine selon une approche moderne et responsable. Le premier programme de travail a consisté à réaliser diverses études de santé et de sécurité pour sécuriser le site minier de Salau, en garantissant la santé et la sécurité du personnel qui est une priorité absolue. L’achèvement de ce programme au cours de l’année 2019 devrait permettre de commencer l’exploration minière, dont la démarche s’apparente à une démarche scientifique.

———

LES ACTEURS DU PROJET

  • Présentation transparente de l’étude environnementale et sanitaire à la CLICS

Mines du Salat a participé le 27 novembre 2018 à la quatrième réunion de la Commission Locale d’Information, de Concertation et de Suivi (CLICS) du projet d’exploration du gisement de Couflens. Elle a été précédée d’un comité technique à l’intention des membres de la CLICS qui souhaitaient discuter des détails de cette étude qui est axé sur l’identification des minéraux d’amiante d’origine naturelle et la prévention des risques grâce à des pratiques de travail sécuritaires.

Mines du Salat y a réitéré son engagement d’explorer le gisement de manière exemplaire. Elle a également présenté le cadre technique de la dernière phase de son étude environnementale et sanitaire, prévue par la convention tripartite signée le 14 mars 2017 avec l’Etat et la préfecture de l’Ariège.

Ces réunions régulières sont une opportunité pour Mines du Salat de communiquer ouvertement et de manière transparente avec toutes les parties prenantes, notamment en mettant à leur disposition des informations à jour sur les travaux réalisés sur le site de Couflens.

  • Le renforcement des relations communautaires
  • Le diner avec les anciens mineurs

À l’occasion de la traditionnelle célébration de la Sainte Barbe, patronne des mineurs, Mines du Salat a organisé le 15 décembre un dîner en présence des anciens mineurs de la mine de Salau et d’un représentant de la Fédération de Chasse. L’équipe de Mines du Salat a profité de ce moment convivial pour échanger avec les anciens mineurs. En outre, elle a réaffirmé l’importance de tisser des liens étroits avec les communautés locales en s’efforçant de comprendre mutuellement les aspirations des uns et des autres.

  • La réunion du Club de Mécènes Mines du Salat

Créé sous la forme d’un consortium entre plusieurs entreprises locales dont Mines du Salat, Fernandes et Fils, Gouazé Peintures et L’Herminier Dimitri, le club de Mécènes Mines du Salat est destiné à valoriser le patrimoine culturel et historique de la Vallée du Salat. Chaque projet de restauration financé par le CMMS a le potentiel de créer des emplois directs et indirects.

  • La création d’emplois locaux directs et indirects

Mines du Salat a poursuivi au troisième trimestre son implication dans l’économie locale. Mines du Salat a une politique de sélection préférentielle des entreprises locales en tant que sous-traitants et confie ainsi la majorité de ses études et travaux, dont la rénovation de ses bâtiments, à des entreprises locales telles que Fernandes et Fils, Decades et ATESyn.

Elle a également renforcé son équipe sur le projet de Couflens en embauchant plusieurs personnes :

  • Thomas Poitrenaud, géologue, vient de terminer une thèse largement récompensée sur la minéralisation du tungstène dans les Pyrénées et plus particulièrement sur la mine de Salau. Il sera secondé par Quentin Monge, géologue également nommé sur le projet, avec qui il partagera ses vastes connaissances de la mine de Salau et de la géologie régionale pour concevoir des programmes d’exploration.
  • Avec plus de 45 ans d’expérience dans le domaine minier français, Yves Guise est le responsable Santé et sécurité du projet de Couflens. Il est également le contact quotidien des autorités françaises et représente Mines du Salat aux réunions des parties prenantes locales.
  • Prisca Piot est quant à elle une spécialiste des relations sociales et du développement durable. Son objectif est d’assurer une communication régulière et transparente entre l’entreprise et toutes les parties prenantes et de créer des opportunités de partenariat pour les entreprises locales..
  • Mines du Salat a également mandaté Lionel Fernandes, le propriétaire de Fernandes & Fils, l’entreprise de construction qui a effectué des travaux sur le site de Couflens. Au poste de gestionnaire opérationnel du site, il veillera à l’application des mesures de santé et de sécurité et contrôlera l’accès au site.

Enfin, des assistants échantillonneurs ont été recrutés et formés dans la région afin de contribuer à l’entretien du site et à la collecte des données pour les études environnementales. 

 

———

LES AVANCÉES DU PROJET

  • Réalisation d’un programme de cartographie géologique

Une cartographie détaillée des galeries de l’ancienne mine a été réalisée pendant un mois et sur 5 km dans le cadre de l’étude environnementale et sanitaire. Ce programme de cartographie a été conçu pour identifier les occurrences de minéraux d’amiante d’origine naturelle dans les zones cibles pour l’exploration du tungstène et de l’or. Ce programme a permis d’identifier de nouvelles cibles de tungstène et d’or à fort potentiel géologique, qui n’avaient pas été enregistrées dans la cartographie des opérations minières historiques en raison de leur teneur insuffisante en scheelite (tungstène).

Un examen des données historiques d’exploration a démontré que le potentiel aurifère de la région historique de Salau avait été largement sous-estimé.

Ces zones potentielles de minéralisation de tungstène et/ou d’or feront l’objet d’un programme d’échantillonnage en rainures qui débutera lorsque l’étude environnementale et sanitaire sera terminée.

  • Réinstallation des services miniers

La mine de Salau est fermée depuis 30 ans. Avant de commencer l’exploration du gisement, Mines du Salat doit donc évaluer tous les risques possibles.

Pour cela, Mine du Salat a débuté une étude environnementale et sanitaire dont la première phase d’évaluation des risques concernait la qualité de l’air (y compris pour le gaz, l’amiante ou le radon), la qualité de l’eau, les tests de ventilation et les risques d’éboulement dans la mine. Les résultats ont confirmé la bonne santé de la mine.

Mines du Salat a ensuite lancé un programme de travaux de mise en sécurité, qui consistent en la réinstallation des services miniers dans la mine. À l’exception de la ventilation, tous les travaux du niveau principal 1230, sont maintenant terminés. Toutefois, ce programme de travail a du être interrompu et la Préfète a demandé à Mines du Salat de fournir des documents supplémentaires concernant les mesures prises par l’entreprise en termes de sécurité et de santé. Les documents ont été remis aux autorités et Mines du Salat attend maintenant un nouvel arrêté préfectoral qui lui permettra d’installer la ventilation.

  • Soumission du programme d’échantillonnage

Une fois les travaux de mise en sécurité terminés, Mines du Salat pourra débuter la dernière phase de son étude environnementale et sanitaire qui vise à réaliser une étude des risques sur la composition des roches présentes dans la mine. L’objectif est d’évaluer la présence de minéraux pouvant contenir de l’amiante.

Cette seconde phase comprend un programme d’échantillonnage au marteau, qui vient d’être soumis en projet à l’examen à des experts indépendants. Spécialement conçu par des géologues et experts sanitaires, l’échantillonnage des roches susceptibles de libérer des fibres d’amiante est une étape essentielle pour définir les futures pratiques d’exploration de Mines du Salat.

  • La préparation des prochains programmes de travail

Dans l’objectif de préparer l’exploration de la mine de Salau, Mines du Salat a conçu des campagnes d’échantillonnage et des programmes de forage pour confirmer les zones connues de minéralisation de tungstène et d’or et éventuellement les étendre. Une première phase d’échantillonnage a été conçue pour tester des cibles d’or et de tungstène à l’intérieur de la mine historique de Salau. Mines du Salat finalise actuellement les demandes de forages, qui seront soumises aux autorités après l’achèvement de l’étude environnementale et sanitaire.

Enfin, Mines du Salat évalue la possibilité de réaliser de nouveaux levés géophysiques souterraines dans le but d’identifier de nouvelles cibles de forage et d’améliorer sa compréhension de la structure géologique de Salau.

Le début des travaux d’exploration ne peut avoir lieu qu’après l’achèvement de toutes les évaluations des risques pour la santé et la sécurité conformément à la convention tripartite de mars 2017.

  • Avancée de l’étude environnementale

Mines du Salat poursuit les études initiales du programme d’Etude d’Impact Environnemental et Social (ESIA) afin de mesurer et d’anticiper les impacts environnementaux et sociaux, positifs et négatifs, du projet de Couflens.

De nouveaux échantillons ont été prélevés à des points clés le long des bassins versants entourant la mine et sont à leur tour en cours d’analyse. Ces études permettront d’assurer le respect des normes environnementales les plus élevées pendant toute la durée des travaux.

  • Contestation judiciaire du Permis Exclusif de Recherche de Couflens

Un groupe d’opposition a déposé devant le Tribunal Administratif plusieurs plaintes contre l’Etat français dans le cadre de l’octroi du Permis Exclusif de Recherche de Couflens.

Même si Mines du Salat n’est pas la cible de l’attaque judiciaire, elle a présenté des arguments pour appuyer la défense de l’Etat et pourra être amenée à en présenter de nouveaux en fonction de l’évolution du procès.